4 nouveaux membres et de bonnes nouvelles !!

AIRe, l’association française du Rétrofit électrique se développe avec l’entrée de nouveaux membres. Elle souhaite participer et contribuer au déploiement de l’électro-mobilité annoncé par le gouvernement !

Transformer les voitures thermiques en électriques : une nouvelle filière de « bon sens » et de cohérence économique… en quête d’homologation par l’Etat français !

1/ Le Rétrofit électrique : une réelle contribution aux objectifs économiques et environnementaux de la France et de l’Europe !

Cette semaine, l’État s’est engagé par la voie du Chef de l’État à soutenir la création d’une filière européenne de la batterie capable de rivaliser avec les constructeurs chinois et coréens pour un montant de 700 millions d’euros sur 5 ans.  Le chef de l’État a indiqué que le bonus écologique serait maintenu au moins jusqu’en 2022, date à laquelle il devrait y avoir 100.000 bornes de recharge dans l’Hexagone, soit quatre fois plus qu’aujourd’hui. L’objectif est de compter 1 million de véhicule électrique et hybride rechargeable dans 3 ans, contre à peine 207.000 aujourd’hui. 

Selon AIRe, l’association des Acteurs de l’Industrie du Rétrofit électrique, les projections de cette activité en France sur la période 2020-2025), cette solution génèrerait en 5 ansun chiffre d’affaires de plus d’ 1 milliard d’€uros pour 65 000 véhicules transformés. Elle permettrait de créer et/ ou conserver près de 5 500 emplois directs et indirects ! 

Mieux, en rétrofitant 1% du parc automobile total français (VP et VU confondus), soit près de 400 000 véhicules, l’activité engendrerait un volume d’affaires de plus de 5 milliards € dont 1,3 milliards pour les seules batteries (d’où l’intérêt d’un Airbus de la batterie en Europe !) et maintiendrait ou créerait plus de 42 000 emploisdirects ou indirects.  

Aujourd’hui, l’association se met en ordre de marche pour participer à l’effort européen de  »l’airbus des batteries »

2/ AIRe grandit et se mobilise 

Transition-One, OscarLab, Mehari Cassis Club dans la voiture et Faraday Aerospace dans l’avion électrique rejoignent l’association AIRe. 

En plus d’une startup dans l’avion électrique FARADAY AEROSPACE, le très réputé MEHARI CASSIS CLUBet de grands groupes tels que Mobivia (Norauto, Carstudio)avec la startup orléanaise TRANSITION-ONEqu’ils soutiennent, ainsi qu’OSCARLABdans la région grenobloise (créée par le fondateur d’Oscaro Pierre-Noël Luiggi) intègrent AIRe. 

Cela témoigne d’une implication grandissante de l’industrie automobile dans le rétrofit.

L’intérêt pour la transformation du thermique en électrique se confirme. Pour la première fois le rétrofit était présent au récent salon Rétromobile 2019. IAN MOTION a présenté avec succès ses Mini électriques, le MEHARI CASSIS CLUB ses Méhari électriques et ses projets de 2CV électriques !!

En 5 jours, plus de 15 demandes de rétrofit sur des voitures classiques ont été commandées par des particuliers.

L’association AIRe, milite pour :

  • Faire connaître auprès des autorités publiques, du monde économique et du grand public les intérêts multiples de la transformation des véhicules thermiques en électrique ;  
  • Adapter la réglementation et faciliter enfin les démarches administratives permettant le développement de cette activité. 

Les membres d’AIRe plaident pour que la loi rende possibles les modifications de tous véhicules thermiques en électriques dans un cadre de professionnalisme et de sécurité optimum. 

En effet, une filière française du rétrofit permettrait de donner de l’activité à de nombreux garagistes présents sur notre territoire et de proposer une nouvelle solution de mobilité durable à des milliers de français qui, pour certains, auront des difficultés à se déplacer, notamment en ville, du fait des restrictions de circulation des véhicules thermiques, diesel ou essence, dans le cadre des « Zones à Faibles Émissions » (ZFE) ou tout simplement du coût du carburant.  


Le rétrofit

On appelle le Rétrofit électrique la transformation des véhicules thermiques, diesel ou essence, en véhicules électriques par des entreprises spécialisées.

Aujourd’hui, près de 25 pays à travers le monde, dont nos principaux voisins européens, autorisent et favorisent ces transformations électriques. Ce n’est pas le cas en France. En effet il est long et complexe de faire homologuer ces véhicules transformés et la réglementation est trop restrictive en France. Les acteurs du rétrofit se sont fédérés dans l’association AIRe pour créer et développer une nouvelle filière de mobilité durable à fort potentiel pour l’économie française.

Le Rétrofit est une solution efficace et maitrisée qui peut permettre aux automobilistes de passer à la mobilité électrique sans changer de véhicule et de mettre en place une dynamique d’économie circulaire afin de ne pas détruire, mais réhabiliter des véhicules en parfait état de rouler… Il concerne les voitures mais aussi les bus, motos, camions, bateaux, récents ou anciens… et offre une nouvelle solution de mobilité propre.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *