Créée en 2018, Retrofuture se donne comme objectif de donner une seconde vie en ville et sur les routes à ces voitures qui ont connues la gloire et la popularité.

Une passion automobile et une vision décomplexée de la voiture électrique 

Porsche 911 rétrofité en charge électrique

Arnaud Pigounides et l’équipe de Retrofuture sont des passionnés. Des passionnés de voitures, de modernité, de protection de l’environnement et d’un certain art de vivre. Le rétrofit leur a permis de concilier tout cela. Continuer à rouler en Fiat 500 ou mini (versions historiques…), Peugeot 504 coupé, Coccinelle (également en version historique), Porsche (voir l’essai sur POA) ou en Rolls Royce sans être interdit de centres-villes, tout en bénéficiant de primes environnementales sont les raisons qui les ont poussés à se lancer dans cette voie.

Le rétrofit déjà présent dans le monde

Une trentaine de pays pratiquent le rétrofit. C’est d’ailleurs aux Etats-Unis qu’Arnaud fait rétrofiter sa Porsche 914. Plaisir de conduire dans un véhicule d’exception, mais aussi possibilité de continuer de se servir de son coupé au quotidien, sans restriction. Dès son retour en France, ardent défenseur de cette solution, il se met en tête de faire changer la réglementation et fonde l’AIRe, dont il est le co-président. Il explique ainsi : « Les voitures électriques ne doivent pas être forcément des modèles récents et encore moins des batteries sur quatre roues, elles doivent avoir une âme, ce truc en plus ». C’est désormais chose faite depuis avril 2020.

Rétrofiter pour continuer à rêver

Pour Retrofuture, la transformation d’un véhicule, qu’il soit de légende ou non, permet non seulement à son propriétaire de rouler avec style, mais aussi de permettre aux passionnés de voiture, de design automobile et de modèles iconiques de les voir dans leur élément naturel, en évolution et non dans un musée. « Elles doivent faire rêver et procurer du plaisir. Le rétrofit permet de donner une seconde vie à des voitures essence ou diesel. Rouler en voiture rétrofitée permet non seulement de moins polluer, mais surtout de trouver un autre plaisir de conduire et de voir circuler les voitures qu’on aime depuis longtemps et pour toujours. », souligne Arnaud Pigounides. Il rappelle aussi « C’est une solution vertueuse et d’économie circulaire pour éviter de mettre au garage ou au rebut les voitures thermiques soumises aux nombreux malus, restrictions de circulation, hausse des carburants… »

La vision de Retrofuture sur le développement d’ici 5 ans

Le monde a déjà changé, les usages, les mobilités et l’intention de Retrofuture sera de s’y insérer en étant la première marque à faire une voiture rétrofitée sans doute à l’hydrogène, mais surtout autonome. C’est la moindre des choses que l’on demande à une marque du futur ?


 Retrouvez les coordonnées de Rétrofuture dans la page des Adhérents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *