La publication au Journal Officiel du décret n°2022-669 du 26 avril 2022 rend éligible la transformation de véhicules lourds à motorisation thermique en véhicules lourds à motorisation électrique (rétrofit).

Un décret attendu par le monde des transports

La prime au rétrofit déjà accordée au véhicules légers, utilitaires légers et au 2 et 3 roues est élargie au autocars, autobus et poids lourds depuis le 26 avril. Cette aide permet de financer à hauteur de 40% le rétrofit électrique avec d’un montant maximal de 50.000 € pour un poids lourd et de 30.000€ pour un autocar ou un autobus. L’extrait du décret est accessible via ce lien sur le site LegiFrance.gouv.fr.

La logique du rétrofit

Les autocars, autobus et poids lourds représentent 23% des émissions de gaz à effet de serre dans les transports. L’ACV réalisée par l’ADEME l’année dernière montrait que la transformation d’un VL/PL à motorisation thermique en VL/PL à motorisation électrique permettait d’économiser jusqu’à 87% de gaz à effet de serre. Ces résultats permettent de participer à la transformation en profondeur du parc automobile pour atteindre l’objectif fixé, par le gouvernement, de neutralité carbone à l’horizon 2050.

AIRe se félicite bien évidement de cette décision, fruit de longs mois de discussions avec les Ministères et services de l’Etat concernés.