Dans Les Échos d’aujourd’hui

Convertir une vieille voiture à l’électrique sera bientôt possible

Une dizaine de start-up se sont réunies au sein d’une association afin d’autoriser en France le rétrofit électrique. Consistant à transformer une voiture thermique en voiture électrique, cette pratique se heurte aujourd’hui à la réglementation française. Elles espèrent obtenir un assouplissement des textes, et réduire les coûts en industrialisant le processus…

https://www.lesechos.fr/industrie-services/automobile/convertir-une-vieille-voiture-a-lelectrique-sera-bientot-possible-1093884

4 nouveaux membres et de bonnes nouvelles !!

AIRe, l’association française du Rétrofit électrique se développe avec l’entrée de nouveaux membres. Elle souhaite participer et contribuer au déploiement de l’électro-mobilité annoncé par le gouvernement !

Transformer les voitures thermiques en électriques : une nouvelle filière de « bon sens » et de cohérence économique… en quête d’homologation par l’Etat français !

1/ Le Rétrofit électrique : une réelle contribution aux objectifs économiques et environnementaux de la France et de l’Europe !

Cette semaine, l’État s’est engagé par la voie du Chef de l’État à soutenir la création d’une filière européenne de la batterie capable de rivaliser avec les constructeurs chinois et coréens pour un montant de 700 millions d’euros sur 5 ans.  Le chef de l’État a indiqué que le bonus écologique serait maintenu au moins jusqu’en 2022, date à laquelle il devrait y avoir 100.000 bornes de recharge dans l’Hexagone, soit quatre fois plus qu’aujourd’hui. L’objectif est de compter 1 million de véhicule électrique et hybride rechargeable dans 3 ans, contre à peine 207.000 aujourd’hui. 

Selon AIRe, l’association des Acteurs de l’Industrie du Rétrofit électrique, les projections de cette activité en France sur la période 2020-2025), cette solution génèrerait en 5 ansun chiffre d’affaires de plus d’ 1 milliard d’€uros pour 65 000 véhicules transformés. Elle permettrait de créer et/ ou conserver près de 5 500 emplois directs et indirects ! 

Mieux, en rétrofitant 1% du parc automobile total français (VP et VU confondus), soit près de 400 000 véhicules, l’activité engendrerait un volume d’affaires de plus de 5 milliards € dont 1,3 milliards pour les seules batteries (d’où l’intérêt d’un Airbus de la batterie en Europe !) et maintiendrait ou créerait plus de 42 000 emploisdirects ou indirects.  

Aujourd’hui, l’association se met en ordre de marche pour participer à l’effort européen de  »l’airbus des batteries »

2/ AIRe grandit et se mobilise 

Transition-One, OscarLab, Mehari Cassis Club dans la voiture et Faraday Aerospace dans l’avion électrique rejoignent l’association AIRe. 

En plus d’une startup dans l’avion électrique FARADAY AEROSPACE, le très réputé MEHARI CASSIS CLUBet de grands groupes tels que Mobivia (Norauto, Carstudio)avec la startup orléanaise TRANSITION-ONEqu’ils soutiennent, ainsi qu’OSCARLABdans la région grenobloise (créée par le fondateur d’Oscaro Pierre-Noël Luiggi) intègrent AIRe. 

Cela témoigne d’une implication grandissante de l’industrie automobile dans le rétrofit.

L’intérêt pour la transformation du thermique en électrique se confirme. Pour la première fois le rétrofit était présent au récent salon Rétromobile 2019. IAN MOTION a présenté avec succès ses Mini électriques, le MEHARI CASSIS CLUB ses Méhari électriques et ses projets de 2CV électriques !!

En 5 jours, plus de 15 demandes de rétrofit sur des voitures classiques ont été commandées par des particuliers.

L’association AIRe, milite pour :

  • Faire connaître auprès des autorités publiques, du monde économique et du grand public les intérêts multiples de la transformation des véhicules thermiques en électrique ;  
  • Adapter la réglementation et faciliter enfin les démarches administratives permettant le développement de cette activité. 

Les membres d’AIRe plaident pour que la loi rende possibles les modifications de tous véhicules thermiques en électriques dans un cadre de professionnalisme et de sécurité optimum. 

En effet, une filière française du rétrofit permettrait de donner de l’activité à de nombreux garagistes présents sur notre territoire et de proposer une nouvelle solution de mobilité durable à des milliers de français qui, pour certains, auront des difficultés à se déplacer, notamment en ville, du fait des restrictions de circulation des véhicules thermiques, diesel ou essence, dans le cadre des « Zones à Faibles Émissions » (ZFE) ou tout simplement du coût du carburant.  


Le rétrofit

On appelle le Rétrofit électrique la transformation des véhicules thermiques, diesel ou essence, en véhicules électriques par des entreprises spécialisées.

Aujourd’hui, près de 25 pays à travers le monde, dont nos principaux voisins européens, autorisent et favorisent ces transformations électriques. Ce n’est pas le cas en France. En effet il est long et complexe de faire homologuer ces véhicules transformés et la réglementation est trop restrictive en France. Les acteurs du rétrofit se sont fédérés dans l’association AIRe pour créer et développer une nouvelle filière de mobilité durable à fort potentiel pour l’économie française.

Le Rétrofit est une solution efficace et maitrisée qui peut permettre aux automobilistes de passer à la mobilité électrique sans changer de véhicule et de mettre en place une dynamique d’économie circulaire afin de ne pas détruire, mais réhabiliter des véhicules en parfait état de rouler… Il concerne les voitures mais aussi les bus, motos, camions, bateaux, récents ou anciens… et offre une nouvelle solution de mobilité propre.



Le Rétrofit électrique : une nouvelle activité, créatrice d’emplois pour la filière automobile

Transformer les voitures thermiques en électriques : Une nouvelle filière de « bon sens » en quête d’homologation par l’Etat français !

Des exemples de Rétrofit de voitures anciennes (Mini, Porsche 914 ou Cox) et de camions.

On appelle le Rétrofit électrique la transformation des véhicules thermiques, diesel ou essence, en véhicules électriques par des entreprises spécialisées.

Aujourd’hui, plus de 22 pays à travers le monde, dont nos principaux voisins européens, autorisent et favorisent cette transformation. Ce n’est pas le cas en France. Parce qu’il est long et complexe de faire homologuer ces véhicules transformés et que la réglementation est trop restrictive en France, les acteurs du rétrofit se sont fédérés dans l’association AIRe pour développer pour créer et développer une nouvelle filière de mobilité durable à fort potentiel.

Le Rétrofit est une solution efficace et maitrisée qui peut permettre aux Français de passer à la mobilité électrique sans changer de véhicule et de mettre en place une dynamique d’économie circulaire afin de ne pas détruire, mais réhabiliter des véhicules en parfait état de rouler… Il concerne les voitures mais aussi les bus, motos, camions, bateaux, récents ou anciens… et offre une nouvelle solution de mobilité propre.

Créer une filière française du rétrofit permettrait de donner de l’activité à de nombreux garagistes présents sur notre territoire et de proposer une nouvelle solution de mobilité durable à des milliers de français qui, pour certains, auront des difficultés à se déplacer, notamment en ville, du fait des restrictions de circulation des véhicules thermiques, diesel ou essence, dans le cadre des  » Zones à Faibles Émissions  » (ZFE) ou tout simplement du coût du carburant. 

De surcroît, cette nouvelle activité permettrait de contribuer à l’objectif que s’est fixé le Gouvernement, de 1,2 millions de voitures particulières électriques en circulation (électriques et hybrides recharge) en 2023, décision actée dans le cadre de la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE).

Le Rétrofit électrique : un réel enjeu économique pour la filière automobile

Selon AIRe, l’association des Acteurs de l’Industrie du Rétrofit électrique, les projections de cette activité en France sur la période 2020-2025), cette solution génèrerait en 5 ans un chiffre d’affaires de plus d’ 1 milliard d’€uros pour 65 000 véhicules transformés.

Elle permettrait de créer et/ ou conserver près de 5 500 emplois directs et indirects ! Ces chiffres sont établis sur la base d’une transformation de 0,09% du parc roulant des véhicules particuliers (VP) en France et de 0,72% du parc des véhicules utilitaires (VU).

Mieux, en rétrofitant 1% du parc automobile total français (VP et VU confondus), soit près de 400 000 véhicules, l’activité engendrerait un volume d’affaires de plus de 5 milliards € et maintiendrait ou créerait plus de 42 000 emplois directs ou indirects !

Si le Rétrofit n’est pas autorisé en France en raison d’une réglementation d’un autre temps, l’activité ne pourra se développer et restera confidentielle alors qu’il y a un potentiel grandissant de voiture à transformer : les voitures interdites de circulation en agglomération, les young-timers, les voitures de collection…

L’association AIRe, milite pour :

  • Faire connaître auprès des autorités publiques, du monde économique et du grand public les intérêts multiples de la transformation des véhicules thermiques en électrique ; 
  • Adapter la réglementation et faciliter enfin les démarches administratives permettant le développement de cette activité.

Les membres d’AIRe plaident pour que la loi rende possibles les modifications des véhicules thermiques en électriques dans un cadre de professionnalisme et de sécurité optimum.

Parmi les membres d’AIRe :

Brouzils Auto, garage multimarque en Vendée qui restaure des véhicules de collection et entretient les véhicules récents et anciens, s’adapte à la mobilité de demain.

Après avoir rétrofité la 1è Coccinelle électrique en France et l’avoir présentée dans tous les salons automobiles importants du pays, nous poursuivrons dans le futur notre engagement dans le développement de l’économie circulaire et de la conversion à l’électrique notamment.

https://www.facebook.com/Brouzils-Auto-189534254399713  

CARWATT transforme des véhicules industriels et spéciaux en véhicules électriques.

Nous permettons aux entreprises, aux particuliers ou aux collectivités la transformation en électrique de flotte de véhicules ou de véhicules spéciaux, à forte valeur ajoutée et souvent à longue durée de vie, en milieu urbain ou en site propre (aéroports, usines).

Notre savoir-faire s’appuie sur une connaissance poussée en électronique de puissance (moteurs, variateurs, convertisseurs) et en mécanique (dimensionnement 3D, interface mécanique, vibrations). Nous sommes spécialistes de la conception de chaîne de traction et de pack batterie li-ion sur-mesure et proposons notamment un programme de réutilisation de batteries li-ion en seconde vie issues de l’industrie automobile.

CARWATT a été fondée en 2015 par Gérard FELDZER, ancien commandant de bord et journaliste spécialisé dans les transports, et Fabien BERGER, ingénieur passionné de l’électromobilité et du stockage d’énergie. Aujourd’hui le comité de direction de l’entreprise est composé de ténors de l’industrie automobile, ferroviaire et aéronautique.

www.carwatt.net  

IAN MOTION participe de façon pertinente à la transition énergétique en proposant l’électrification de véhicules existants pour leur offrir une réelle seconde vie, complètement électrique.

Avec une équipe issue de l’industrie automobile et de la formule 1, notre expertise nous permet de proposer une solution aboutie et homologable dont les différents éléments ont été développés avec la plus grande rigueur, aux standards automobiles.

Notre solution d’électrification est conçue pour résister au temps, être facilement réparable et évolutive. Nous nous inscrivons de ce fait dans une démarche de réduction du gaspillage et du coût de maintenance.

Après s’être rencontrés chez Renault Sport F1 alors qu’ils travaillaient au développement du moteur hybride utilisé par Renault en formule 1, Laurent Blond, systémiste spécialisé dans le véhicule électrique, et Roland Schaumann, ingénieur motoriste, ont créé IAN MOTION en 2016.

www.ian-motion.com  

RETROFUTURE Electric Vehicles (REV) transforme des voitures anciennes, légendaires ou de cœur, en véhicules électriques.

Voitures classiques, de plaisir comme citadines, nous voulons permettre ainsi à tout le monde de nous apporter ou de nous commander la voiture de ses rêves et de repartir avec quelques semaines plus tard, rétrofitée, électrifiée, sécurisée, prête pour tous les jours et surtout pour le 22ème siècle.

Pour ce faire, nous rétrofitons votre voiture en déposant le moteur thermique puis en le remplaçant par une motorisation 100% électrique certifiée et adaptée au véhicule. Avec des batteries aujourd’hui mais à l’hydrogène demain, nous accompagnons la révolution de la mobilité écologique et économique.

RETROFUTURE Electric Vehicles a été créée par Marc Tison, ingénieur Centrale, ancien cadre dirigeant du groupe PSA chez qui il a fait toute sa carrière et Arnaud Pigounides, diplômé d’économie, ancien directeur d’agences de publicités, spécialiste de stratégies de marques et multi-entrepreneur.

http://retrofuture-ev.com

__________________________________________

Contacts presse :

Valérie Leseigneur   /  06 68 80 37 35  / valerie@agencevlc.com

association.aire.retrofit@gmail.com

Rendre enfin possible la modification d’un véhicule thermique en électrique en France…

Création de l’association AIRe :

Pour rendre enfin possible la modification d’un véhicule thermique en électrique en France…

Alors que plus de 22 pays à travers le monde, dont nosprincipaux voisins européens, favorisent la transformation d’un véhicule thermique, essence ou diesel, vers l’électrique (appelée rétrofit), la législation en France ne l’autorise pas. Elle y met tellement d’obstacles qu’elle interdit de fait le développement de cette filière (PME, industriels et les créations d’emplois associés), qu’elle laisse à nos voisins.

Téléchargez le communiqué de presse ici :

Le rétrofit électrique répond à des enjeux majeurs du développement durable : le bannissement inéluctable de l’essence pour l’électrique, et l’inscription du projet dans une dynamique d’économie circulaire afin de ne pas détruire, mais réhabiliter des véhicules en parfait état de rouler… Voitures, bus, motos, camions, voire bateaux, récents ou anciens… C’est une vraie solution de mobilité propre pour les français !

Aussi, les sociétés pionnières en France que sont Brouzils Auto, Carwatt, Ian Motion et Retrofuture viennent de créer l’Association loi 1901 des Acteurs de l’Industrie du Rétrofit électrique (AIRe).

Cette association s’est fixé deux objectifs :

  • Faire connaître auprès des autorités publiques, du monde économique et du grand public les intérêts multiples de la transformation des véhicules thermiques en électrique ;
  • Agir pour adapter la réglementation et faciliter enfin les démarches administratives permettant le développement de cette activité.

Les membres d’AIRe plaident pour que la loi rende possibles les modifications des véhicules thermiques en électriques dans un cadre de professionnalisme et de sécurité optimum.

A l’instar de ce qu’il se passe dans les autres pays, créer une filière française du rétrofit permettrait de donner de l’activité à de nombreux garagistes présents sur tout notre territoire et de proposer une nouvelle solution de mobilité durable à des milliers de français qui, pour certains, auront des difficultés à se déplacer du fait des restrictions de circulation des véhicules thermiques, diesel ou essence, dans le cadre des  » Zones à Faibles Émissions  » (ZFE) ou tout simplement du coût du carburant.

C’est donc une filière de « bon sens » qui est aujourd’hui proposée aux autorités et aux français !

Téléchargez le communiqué de presse ici :